Le débat est un problème, il peut nous faire changer d’avis. Oscar Wilde.

A Huy, l’exposition urbaine d’art contemporain Dédale a vu l’artiste Emmanuel Dundic, gagnant du prix Bolly-Charlier en mai dernier, se faire censurer par le Bourgmestre. Luc Navet, tête de liste PTB à la province pour le district de Huy a voulu réagir…

Photo L’Avenir.net 17/09/2018

 

"Suite à la censure exercée à l’encontre de l’œuvre d’Emmanuel Dundic dans le cadre de l’exposition Dédale, je souhaite faire part de ma position en tant que membre du PTB. Vu le manque de soutien de la part de certains partis politiques à cette question de société, j’annonce en tant que candidat et tête de liste à la province pour le district de Huy, que je soutiens le Centre Culturel de Huy et que je dénonce une censure et une manière expéditive dans le chef du Bourgmestre de la ville de Huy.

L'enjeu est important à savoir que la décision d'enlever les œuvres n’a pas été prise par le collège et s'appuie sur un rapport d’un commissaire de police qui juge de l'impact artistique sur la population. Le fait est gravissime, mon camarade Ruben Garcia Otero, tête de liste et candidat à la ville de Huy est également offusqué par cette censure.

Afin de préserver la démocratie, ne serait-il pas utile que le conseil d’administration du Centre Culturel de Huy effectue un recours visant à casser la décision du Bourgmestre ?

Depuis le début du 19ème siècle les œuvres d’art dans l’espace public ont suscités de violents débats entre citoyens qui ont toujours favorisé une évolution positive de la pensée collective."

Luc Navet candidat PTB

 

A ce sujet, un débat animé par Marie-Eve Maréchal sera organisé le 14 octobre à 11H au Centre Culturel de Huy.

Pour bien comprendre ce qui c’est passé :

https://www.lavenir.net/cnt/dmf20180916_01225919/l-art-dans-le-dedale-des-tabous


Soyez le premier à commenter

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.

Prêt.e pour la grande vague du changement social ?